Bananas étant une revue annuelle, cela vous laisse le temps de lire autre chose. Par exemple, du côté de la concurrence, le n° 81 de Papiers Nickelés avec des articles plus nombreux que d’habitude consacrés à la bande dessinée. D’abord une contribution sur la manière dont les comics parlèrent des Forces Françaises Libres et de De Gaulle dans les années 1940 (avant d’aborder prochainement les Forces Françaises de l’Intérieur puis le régime de Vichy). Une autre sur Louis Cance et sur une bande dessinée d’hommage à Pratt réalisée au moment de sa mort, jadis publiée dans la 2e série de Bananas en 1995. Un article sur un album mystérieux et étonnant d’Albert Mourlan, Au pays des Bamboulas, qui serait paru en 1918 ; au vu des extraits publiés, il mériterait une réédition, mais quel éditeur, dans le climat actuel, prendrait le risque de passer pour un propagandiste raciste ? Et enfin un bref article sur le bandeau titre de l’hebdomadaire Pilote de la première moitié des années 1960.

Par ailleurs, la revue possède une chaîne YouTube où l’on peut voir et entendre Jean-Pierre Dionnet raconter son expérience de scénariste à Pilote et ses années Métal Hurlant, à l’occasion de la réédition de son livre de mémoires, rédigé en collaboration avec le journaliste Christophe Quillien (par ailleurs biographe de Giraud/Moebius : voir le n°185 de dBD de cet été).

On peut se limiter à écouter les 36 premières minutes (sur 56).

On peut aussi entendre Pierre-Gilles Pélissier dont j’avais le mois dernier signalé la sortie du livre Science politique fiction, Essai d’économie générale des contre-utopies de 1846 (Le Monde tel qu’il sera) à nos jours (Les Furtifs) aux éditions Honoré Champion. Il était invité le 23 juin de l’émission Mauvais Genre de France Culture.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/mauvais-genres/ergonomie-du-desastre-rencontre-avec-pierre-gilles-pelissier-2729530

Fumetto n°130 publie un gros dossier sur les adaptations d’histoires d’Edgar Allan Poe avec une très impressionnante bibliographie, suivi d’une réédition d’un court récit de 1952 d’Everett Raymond Kinstler. Mais le sommaire contient bien d’autres trésors, à commencer par un entretien avec Don Rosa, l’un des grands dessinateurs de Donald et Picsou, réalisé au Festival de Lucca en 2023, et un autre avec Gianni Bono, important historien de la bande dessinée et éditeur. Je signale enfin la contribution « Ligne claire et pop art » consacré à l’album de Blake et Mortimer L’art de la guerre, ainsi qu’un hommage à Louis Cance qui tendrait à prouver que l’histoire de la bande dessinée française intéresse plus les Italiens que les Français.

La revue trimestrielle, dirigée par Gianni Brunoro, éditée par l’Association nationale des amis de la bande dessinée et de l’illustration, qui bénéficie d’un grand format et de la couleur, est toujours aussi belle. En France, c’est peut-être Papiers Nickelés qui s’en rapprocherait le plus, à ceci près que la bande dessinée occupe une part beaucoup plus importante dans Fumetto.

Contact : https://www.amicidelfumetto.it/

Les éditions Cornélius viennent de lancer l’opération Tirelire (du 1er juillet u 31 août) afin de couvrir les 13 000 euros que leur a coûté un procès intenté par les éditions Delcourt pour concurrence déloyale, concernant des livres de Daniel Clowes. Tout ça est expliqué sur le site de Cornélius de manière très convaincante (même si le point de vue de Delcourt n’est pas connu mais je me doute que ce dernier n’a pas très envie de communiquer sur ce point).

Plus d’info sur https://www.cornelius-boutique.com/pourquoi-l-operation-tirelire

A noter que Cornélius possède toujours les droits de certains livres de Clowes dont le magnifique David Boring dont est extrait l’image ci-dessus.